Notre professionnalisme fera la différence dans ces moments difficiles

Mise en biere en Martinique : pourquoi, comment et déroulement

Mise en biere en Martinique : pourquoi, comment et déroulement

Mise en biere en Martinique : pourquoi, comment et déroulementLa mise en bière est une pratique très courante de nos jours. Vous souhaitez avoir plus d’informations concernant ce sujet ? Alors, cet article est fait pour vous. Découvrez-y tout ce qu’il est indispensable à savoir avant de vous lancer dans la mise en cercueil d’un défunt.

La mise en bière : kesako ?

Mettre un corps en bière consiste à placer le corps de votre personne décédée en cercueil. Certes, cette opération est généralement effectuée par les agences de pompes funèbres. Sachez que l’origine de cette expression vient du fait que la bière était la civière qui était placée sous le cadavre. Comme le linceul, elle était enterrée dans la tombe. Par étymologie, la bière est issue de la civière, le vieux bas francique. Tandis que dans un ancien français, cela désignait un brancard pour le transport des morts.

Bien plus tard, la pratique a évolué. Dès lors, la civière était remplacée par le cercueil, mais le terme demeurait toujours. D’ailleurs, on l’utilise jusqu’à présent.  Vous savez donc maintenant que la mise en bière consiste à mettre un corps dans un cercueil.

Pourquoi pratiquer la mise en bière ?

Le besoin d’enterrer un corps était au tout début fait afin d’éviter que des vautours dévorent les cadavres. Ensuite, le fait de déposer le corps d’un défunt sous la terre n’est pas glorieux. La mise en bière a donc été inventée et pratiquée pour assurer la protection du corps sous terre. De nos jours, la réglementation pour la mise en bière est essentiellement régie par le Code Général des Collectivités Territoriales.

En France métropolitaine et sur les territoires d’outre-mer, il est obligatoire de pratiquer la mise en bière, que ce soit pour une crémation ou une inhumation. Cela est défini par le code général indiqué précédemment. En outre, l’aptitude aux performances et à l’usage des cercueils vendus aujourd’hui sont garantis par la norme NF D80-001. Celle-ci est en fait élaborée avec les experts des opérations funéraires ainsi que les associations qui représentent les familles.

Comment se déroule la mise en bière ?

Ce sont les professionnels de l’agence funèbre, chargée de l’organisation des obsèques de votre proche, qui s’occupent de la mise en bière. Evidemment, cela peut être douloureux d’assister à cette mise en bière. Ainsi, il n’est pas conseillé d’y assister. Toutefois, sachez que vous et votre famille avez le droit de rester si vous le souhaitez. Pour cela, vous devez juste le préciser aux pompes funèbres.

En outre, lors de l’organisation des funérailles, vous pouvez faire le choix de voir votre défunt une dernière fois avant la mise en bière. Ainsi, vous pourrez lui rendre un dernier hommage avant que le cercueil ne soit fermé. Certes, un temps de dernier recueillement est aussi prévu.

Ensuite, la mise en cercueil peut se dérouler dans différents endroits en fonction du lieu où se trouve votre personne décédée. Ainsi, elle peut alors avoir lieu aussi bien à son domicile qu’à la clinique, à la maison de retraite, à l’hôpital ou encore au funérarium.

Notez également que la mise en bière peut être faite de manière immédiate. Cela se produit dans le cas où la personne décède suite à une maladie contagieuse. Alors, la mise en cercueil funéraire a lieu avant que le défunt soit présenté au funérarium, avant ses funérailles. Il se peut aussi que cette étape funéraire se déroule avant que le corps parte au cimetière ou au crématorium.

Législation concernant la mise en bière d’un corps

Avant qu’il soit inhumé ou crémé, le corps de votre personne décédée est mis en bière. La housse imperméable qui est utilisée afin d’envelopper le corps avant sa mise en cercueil est faite à partir d’un matériau biodégradable. Celle-ci doit essentiellement répondre à différentes caractéristiques de résistance, d’étanchéité et de composition fixées par un arrêté ministériel. Ce ministère est chargé de la santé suite à un avis du Conseil national des opérations funéraires ainsi que du Conseil supérieur d’hygiène publique de France.

En outre, si votre défunt portait une prothèse qui fonctionne avec une pile, il faut qu’un médecin atteste sa récupération avant la mise en bière du corps. De plus, sachez aussi  que le cercueil ne doit être fermé sans l’autorisation de l’officier d’état civil du lieu de décès ou du dépôt du corps. Sur présentation du certificat de décès, l’autorisation est délivrée sur papier libre. Ces papiers doivent attester que le décès n’a pas posé aucun souci médico-légal.

Par ailleurs, en cas d’urgence, notez que le maire peut décider la mise en cercueil immédiate ainsi que la fermeture de celui-ci. Certes, cette décision dépend principalement du risque sanitaire ou si jamais la décomposition du corps est plus rapide. De plus, cela doit se faire suite à l’avis d’un médecin.

Vous voilà renseigner pour ce qui est de la mise en bière d’un défunt. En outre, pour une mise en bière sur l’île aux fleurs, vous pouvez contacter ACF Sud, entreprise de pompes funèbres en Martinique.

Si vous voulez approfondir, je vous recommande les articles suivants :

  • Un article du Choix funéraire : Comment se passe la mise en bière ?
  • Un article de Obsèques info : Mise en bière : déroulement et spécificités

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.