Notre professionnalisme fera la différence dans ces moments difficiles

Peut-on surmonter la perte d’un enfant ?

Peut-on surmonter la perte d’un enfant ?

surmonter la perte d'un enfantSurmonter la perte d’un enfant est très difficile. Faire face au décès de la chair de sa chair est sans doute l’une des épreuves les plus éprouvantes pour un parent.

Le sentiment de culpabilité et d’injustice face à la situation peut causer une véritable dépression. Mais, malgré la douleur et la peine, il reste possible d’aller de l’avant, même si le cœur et l’esprit resteront marqués à jamais.

S’entourer des bonnes personnes

Face à la perte d’un enfant, la première chose à ne surtout pas faire est de s’isoler. En effet, lorsque vous êtes livré à vous-même, votre sentiment de culpabilité remonte inévitablement à la surface et vous hante. Cela va devenir assez pesant à un tel point que vous risquez de sombrer dans la dépression.

Pour éviter cela, sortez le plus possible de chez vous, pour voir des amis et des membres de la famille.

Tournez-vous vers les personnes les plus proches, qui ont toujours été présentes durant les moments difficiles. Elles sauront vous réconforter et feront tout pour comprendre votre douleur.

Ne pas faire ressurgir les souvenirs

Le réflexe le plus courant chez les parents qui doivent surmonter la perte d’un enfant est de tout faire pour se souvenir de ce dernier. Vous allez être tenté de vous isoler dans sa chambre ou d’accrocher ses photos de partout. En outre, vous voudrez sûrement passer en boucle des vidéos de son anniversaire ou d’évènements heureux passés avec lui/elle.

Cela ne fait qu’attiser la peine. En effet, vous vous sentirez tiraillé à chaque fois que vous faites remonter ces souvenirs à la surface.

Evidemment, il ne s’agit pas non plus de tirer définitivement un trait sur votre enfant. Si vous le désirez, vous pouvez accrocher une photo dans une pièce de la maison. Donnez-vous le temps de vous remettre de ce tragique évènement.

Surmonter la perte d’un enfant : songer à l’avenir

Ce conseil s’adresse particulièrement aux jeunes parents et à ceux qui ont plusieurs enfants. La douleur de la perte de votre bout de chou est certainement énorme. Cependant, vous devez vous mettre en tête que la vie continue.

Pensez à demain. Vos autres enfants ont plus que jamais besoin de votre attention et votre amour. Vous devez rester positif pour aller de l’avant et ne pas vous morfondre.

La perte d’un enfant peut parfois être source de rupture au sein d’un couple. Lorsque la douleur est trop intense, le mari ou la femme a tendance à entrer en conflit avec l’autre. Cela peut aller jusqu’à l’accuser de la perte de l’être cher.

Dans ces moments, vous devez pourtant être plus solidaires que jamais. La communication est alors primordiale. Quitte à partager ses émotions avec ses amis, pourquoi ne pas le faire avec son(sa) conjoint(e) ?

Un petit voyage en couple vous aidera également à atténuer la vive douleur qui vous assaille. Ainsi, vous allez pouvoir partager des moments de complicité avec votre chéri(e) et reconstruire votre vie de couple.

Laisser des professionnels se charger des funérailles

Enfin, durant les moments de douleur, il est conseillé de contacter des professionnels en service funéraire. Ce sont eux qui vont alors se charger des différentes formalités par rapport au dernier au revoir à votre enfant. ACF Sud, entreprise de pompes funèbres en Martinique, est un prestataire bien connu dans ce domaine.

Toute une équipe s’occupe de toutes les démarches inhérentes aux funérailles, allant des formalités administratives jusqu’à l’enterrement. Vous vous sentirez ainsi soulagé du point de vue de l’organisation, en confiant tout cela à des professionnels sérieux.

Un devis en ligne gratuit vous est également proposé et le service est ajustable selon votre budget.

La perte d’un être cher est toujours douloureuse. Il arrive même que des personnes n’arrivent pas à s’en remettre et sombrent dans une véritable dépression. Pour éviter cela, il est indispensable d’accepter la situation et aller de l’avant. Et confier des démarches douloureuses comme la préparation des funérailles est très important pour alléger un peu les charges qui pèsent sur vos épaules. Dans tous les cas, il ne s’agit certainement pas d’oublier, mais d’écrire une nouvelle page de votre histoire et vous adapter le mieux possible.

Si vous voulez approfondir, je vous recommande les articles suivants :

  • Un article de Psychologies : Survivre à la mort de son enfant
  • Un article de La libre : La perte d’un enfant, la douleur des parents

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.